La différenciation pédagogique

Réflexions et actions d’équipes-cycles du préscolaire, du primaire et du secondaire
qui l’ont expérimentée

«Différencier au secondaire, c’est possible !» : Un exemple pour le développement des stratégies de lecture des élèves - École Armand-Frappier

Compétence disciplinaire ou transversale qu’un ou plusieurs de nos élèves avai(en)t de la difficulté à développer

  • Lire et apprécier des textes variés

Caractéristiques et préalables lacunaires du ou des élèves vis-à-vis de la compétence ciblée

  • Beaucoup d’élèves ont peu de vocabulaire et peu de ressources devant un texte qu’ils ne comprennent pas. Ils se découragent devant les textes longs. Ils n’arrivent pas à trouver les idées principales, à résumer, à retenir l’essentiel de l’information et à écrire des mots-clés dans la marge. Un groupe composé majoritairement de garçons a des attitudes négatives envers la lecture.

Lacunes dans notre façon d’intervenir pour aider l’élève ou les élèves à développer la compétence ciblée

  • Le questionnaire de lecture est fréquemment utilisé en classe de lecture. Les stratégies du lire pour apprendre (Cartier, 2007) ne sont pas enseignées de façon explicite. Les enseignantes connaissent peu ces stratégies. Les enseignantes ont besoin de connaître les étapes de l’enseignement explicite des stratégies. Elles ont besoin de lecture de mettre cet enseignement en pratique.

Éléments de notre milieu constituant une entrave au développement du ou des élèves vis-à-vis de la compétence ciblée (horaire, gestion de classe, matériel, aménagement, ressources humaines et matérielles, supports visuels, etc.).

  • Le lire pour apprendre repose surtout sur les épaules des enseignants de français. Les autres enseignants disent que les élèves ne savent pas lire.
Recherche-action sur la différenciation pédagogique en Montérégie; Coopérative régionale de développement de la Montérégie
2007 - Tous droits réservés Consultations Antonissimo Inc.
 
Contactez-nous